Hiver 2017

Hiver 2017

5 décembre : Loro Parque confirme sur son blog que l’orque MORGAN est enceinte !

Qui est Morgan ? En 2010, sur les côtes du Pays-Bas, elle est secourue après avoir été retrouvée errante et malade. Elle a été transférée au parc Loro Parque aux iles Canaries après son rétablissement au lieu d’être remise en liberté.
Ce transfert a été accepté par la justice danoise sous l’unique condition que ce soit pour la science (comme si l’effectif actuel d’orques captives ne permettait pas suffisamment de « recherches scientifiques ». Et d’ailleurs quelles recherches ???)
Morgan est soumise à une loi très stricte qui interdit qu’elle soit « utilisée » à des fins de reproduction. Le fait que le parc annonce sa grossesse si gaiement est pourtant une preuve du non-respect de la loi.

Cette nouvelle a l’effet d’une bombe à seulement quelques semaines de la prochaine audience pour la libération de l’orque captive, qui se tiendra le 23 janvier 2018.
Une des raisons pour lesquelles les activistes ont fait appel était précisément parce que le parc exposait l’orque sauvage aux mâles nés captifs, alors qu’encourager sa reproduction est formellement interdit.

De plus, Morgan, âgée entre 5 et 7 ans est beaucoup trop jeune pour procréer (les orques femelles sauvages enfantent généralement vers l’âge de 14 ans).

Voici les questions que je me pose à présent :
– Que va dire la justice face à cette nouvelle ?
– Comment punir le parc pour avoir déroger à la règle ? Si Morgan est libérée, son bébé, hybride sauvage-captif, ne contribuera pas à la sauvegarde des orques en liberté. Quelle est la meilleure solution ?
– Est-ce que sa grossesse ira à terme ? Sera-t-elle victime d’une fausse couche comme beaucoup d’orques captives ? Le bébé sera-t-il sain ou mort-né ?

Autant de questions qui vont demander de la patience avant d’y trouver des réponses….

En savoir plus sur Morgan, cliquez >> ici <<


En cette fin d’année 2017, voici le bilan de la première partie de saison à Taiji :

Ce petit village japonais, complice des parcs marins du monde entier, organise chaque année, de septembre à mars, des captures de dauphins pour réapprovisionner les parcs marins ainsi que des massacres de dauphins pour leur viande (bien qu’elle soit hautement toxique en mercure et fortement décommandée aux femmes enceintes et enfants).

De septembre à décembre, les pêcheurs ont massacré 371 dauphins pour leur viande et 86 auront été enlevés à leur groupe pour être dressés et revendus à des parcs marins.

Rappelons que sans les parcs marins, les pêcheurs arrêteraient sans aucun doute leur activité de massacre. Un dauphin vendu pour sa viande vaut $600 alors qu’un dauphin vendu à un parc marin peut valoir jusqu’à $152 000 USD !

Les chasses servent donc de prétexte à la captivité.

La captivité fait plus de mal qu’on ne le croit !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *