Hiver 2018

Hiver 2018

Morgan est maman

Droits image : Orca Home

Retour sur le destin de l’orque Morgan, cette orque qui avait été recueillie et soignée après avoir été trouvée en très mauvaise état dans les mers néerlandaises en été 2010.

Après avoir recouvré la santé, elle a été transférée dans le parc marin de Loro Parque (CANARIES) au lieu d’être relâchée en liberté.

Vous trouverez ici une timeline de la grossesse de Morgan réalisée par la Fondation Free Morgan

On aperçoit clairement comment Loro Parque a dissimulé la grossesse de Morgan jusqu’à ce que le verdict du jugement soit rendu officiel : Morgan ne sera pas relâchée en liberté.

Maintenant qu’elle vient d’accoucher d’une petite fille, l’association Free Morgan fait appel une nouvelle fois. Mais que sera la réponse de la justice ?

Loro Parque a connu à ce jour 3 naissances dans ses bassins.
Adan, né le 13 octobre 2010 et Vicky est née le 3 aout 2012 qui décède le 16 juin 2013.

Le bébé de Morgan suivra-t-elle l’exemple d’Adan ou Vicky ?

Depuis Octobre, le staff du parc a séparé le bébé de sa maman, « pour la nourrir au biberon », il semblerait que Morgan ne produise pas assez de lait. Les orques sont des familles matriarcales, les nouveau-nés ne quittent pas leur mère, même après avoir atteint l’âge adulte.

Je frémis : la séparer de sa maman la met précisément en danger.

11 orques et 90 bélugas en attente vers la captivité

Droits image : Masha Netrebenko

11 orques et 90 bélugas sont retenus dans des bassins temporaires après avoir été capturés en Russie.

WDC (Société de Protection des Baleines et Dauphins) affirme « qu’il s’agit du plus grand nombre de cétacés jamais retenus de cette façon ». Une enquête est en cours pour déterminer si cette détention est illégale.

Ces animaux seraient en attente de transfert vers la Chine : déjà 60 parcs marins ouverts et une douzaine actuellement en construction.

Depuis 1982, une loi internationale interdit la chasse aux cétacés autre que pour des fins de recherche scientifique. La Russie ignore cette loi, entre autre…

La suite de la saison 2018-2019 à Taiji

Depuis le 23 septembre 2018, les pêcheurs de la ville de Taiji au Japon continuent leurs sorties en mer à la recherche de cétacés à capturer ou massacrer.

En tout, 141 cétacés ont été massacrés et 90 capturés. 

 

Le tableau ci-dessus montre la différence flagrante dans le nombre de massacres et captures depuis les années 2000.

Continuons le mouvement !!


Les commentaires sont clos.