Pour résumer

Pour résumer

Cela faisait un moment que je n’avais pas écrit d’articles sur ce blog, et un publication récente sur Instagram de Freedom for Whales m’a incitée à partager.

Je garde le texte d’origine de Freedom for Whales (voir plus bas), mais voici la traduction. C’est un bon rappel pour ceux qui viendraient d’arriver sur ce blog ou pour ceux qui ne sont pas encore familiarisés avec la vérité des parcs marins comme Marineland à Antibes ou les dauphins du parc Astérix.

“Le serpent [dans un musée] a plus de considération que les dauphins. […] Il a des arbres sur lesquels monter, de l’herbe, des pierres […]. Regardez l’habitat des dauphins captifs : c’est une boite en béton nue. » – Ric O’Barry
« Ce qu’un bon nombre de personnes ne réalise pas à propos des cétacés en captivité c’est qu’une fois que le spectacle est fini, vous pouvez partir. Vous pouvez explorer le reste de l’aquarium/parc, vous pouvez décider de l’heure à laquelle vous pouvez rentrer chez vous ou ce que vous souhaitez manger pour diner. Vous pouvez voir votre famille, retrouver vos amis, ou même rencontrer des nouveaux gens. Vous pouvez voyager et découvrir d’autres régions du monde. Vous pouvez décider de ce que vous voulez faire pendant votre temps libre, comme aller faire du shopping, faire une sieste, faire du vélo, ou autre. Vous pouvez vivre votre vie, et où sont ces dauphins et autres cétacés que vous avez vus dans un delphinarium il y a quelques années de ça ? S’ils ne sont pas morts à cause du stress dû à la captivité, alors ils sont toujours là-bas. Dans ce même petit bassin bleu de béton sans décor, à nager en petits cercles. Ils sont toujours nourris avec des poissons morts (c’est comme manger du surgelé tous les jours), ils font toujours les mêmes spectacles monotones. Pour eux, la vie ne change pas. Ils vivent la même vie, stressante et ennuyante jusqu’à leur mort. Comment font les gens pour cautionner une telle chose ? »

2 thoughts on “Pour résumer

Laisser un commentaire